Retour

épisode 6

animaux du cirque

Italie, 80

Publié le 11 avril 2016

compléments

légion chasseresse

Vu la consommation que faisaient les jeux du cirque en animaux de toutes sortes, certains soldats de la légion romaine étaient spécialement assignés à la capture d’animaux sauvages partout où ils allaient.
Il fallait fournir, surtout en lions, animaux sauvages favoris du public romain. Mais la variété des animaux a été importante, de la girafe au lapin en passant par l’autruche et toute une panoplie de fauves, l’intérêt du public étant surtout lié à la combativité des bestioles.

volontaires pour l’arène

Le combat contre les animaux n’était pas toujours une punition. Les gladiateurs pouvaient être volontaires. Il valait mieux avoir une bonne expérience de chasseur pour s’y risquer mais le salaire étant intéressant pour l’époque.

martyrs chrétiens

Contrairement à ce qu’on peut penser, les chrétiens livrés aux fauves ne bénéficiaient pas d’un régime spécifique, d’autres suppliciés subissaient le même sort pour des raisons diverses.

naumachia

Les spectacles nautiques supposaient l’inondation de l’arène pour la reconstitution de batailles navales. Elles nécessitaient des système hydrauliques complexes pour remplir le gigantesque bassin. Pour l’inauguration du Colisée, Titus fait donner deux Naumachies, impliquant plus de trois mille hommes dans la reconstitution d’une bataille entre Athènes et Syracuse.

Iconographie

Webographie

  1. Wikipedia (Jeux de la Rome Antique)
  2. Wikipedia (le Colisée de Rome)

Musique

Polonaise en A Majeur de Frédéric Chopin interprétée par Aya Higuchi