Retour

épisode 26

Verdun

France, 1916

publié le 21 janvier 2018

compléments

Verdun, région maudite

La région de Verdun a été une zone de combats bien avant 1916, notamment en 1792 durant les guerres de la Révolution française contre la Prusse ou en 1870 pendant la guerre franco-prussienne.
Pour se rendre compte de l’intensité des bombardements de 1916, il faut savoir que certaines collines aux alentours ont perdu entre 7 et 10 metres de hauteur, complètement labourées par les bombes.
Comme beaucoup de zones de combat de la première guerre mondiale situées sur le front de 1916, 14 000 hectares de forêts autours de Verdun ont été classés zone rouge. L’agriculture y reste toujours théoriquement interdite à cause des munitions non explosées qui y restent enfouies et des pollutions diverses liées au conflit, matériels abandonnés, produits toxiques ou dangereux.

Chefs d’état

Le futur président de la république française Charles de Gaulle est un des nombreux vétérans de la bataille de Verdun. Alors capitaine, il est blessé puis fait prisonnier en mars 1916 à l’age de 25 ans.
Il combattait sous le commandement du général Philippe Pétain, grand ordonnateur de la bataille et principal bénéficiaire des lauriers de la victoire, il avait 60 ans en 1916.
Vingt ans plus tard, ces deux personnages deviendront les ennemis historiques de la seconde guerre mondiale en France, le premier représentant la France libre réfugiée à Londres, le second collaborant avec l’occupant allemand à la tête du régime de Vichy.

130 000 soldats inconnus

Pour accueillir les dépouilles d’environ 130 000 soldats inconnus, allemands ou français eparpillés sur le champ de bataille, la France a construit un ossuaire à Douaumont, en Lorraine.
C’est un long batiment de plus de 130 mètres contenant 46 cuves de 14 mètres cubes remplis d’ossements pêle-mêle. En face de l’ossuaire, un cimetière compte 16 000 tombes françaises.
C’est Pétain, devenu maréchal, qui a posé la première pierre du bâtiment, en 1920.

Iconographie

Webographie

  1. wikipedia (la bataille de Verdun)
  2. wikipedia (l’ossuaire de Douaumont)

Bibliographie

  1. Jacques Tardi, C’était la guerre des tranchées, Ed. Casterman, 1993
  2. Louis Barthas, Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918, Ed. F.Maspero, 1977, 500p.
  3. Lucien Laby, Les carnets de l’aspirant Laby, Ed. Hachette, 2003, 356p.

Musique

Jeux d’eau de Maurice Ravel interprété par Allison Lovejoy