Retour

épisode 28

Unité 731

Chine, 1936

publié le 5 avril 2018

compléments

Maruta

Maruta, Bout de bois, c’est comme ça que les savants appelaient les cobayes de l’unité 731. Ils leur étaient livrés par l’armée japonaise qui occupait une partie de la Chine à cette époque. Ces expériences étaient pour la plupart des délires pseudo-scientifiques réalisés sur des êtres humains considérés comme des objets. Les laborantins ou les professeurs qui réalisaient ces expériences n’ont que rarement exprimé des remords sur leur activité à Pingfang.

Arroseur arrosé

Un des succès de l’unité 731 est l’empoisonnement du sol et de l’eau dans la région de Juxian en Chine. L’armée japonaise a fait semblant de fuir en laissant un terrain entièrement contaminé. Les troupes chinoises qui ont repris possession des territoires ont été terrassés par une épidémie de paratyphoïde. Mais l’épidémie a traversé les lignes et l’armée japonaise eut également à subir des pertes en raison de l’épidémie (10 000 morts).
Une autre technique consistait à confier à des prisonniers chinois des gâteaux contaminés de diverses maladies en espérant qu’ils les distribuent à leur entourage une fois libérés.

BioHazard

Le symbole de la contamination bacteriologique n’a été mis en forme qu’en 1966 aux Etats-unis par l’entreprise Dow Chemical. L’histoire de ce signe est assez intéressante, alors que le symbole de la radioactivité représente un atome irradiant, le signe biohazard ne représente rien de spécial. Il a été mis au point justement pour n’être attaché à aucun élément de réprésentation. Une quarantaine de symboles ont été testés, celui qui a été conservé c’est celui qui était le plus mémorisable.
Biohazard c’est aussi le nom original de la série de jeu vidéo japonais d’horreur Resident Evil dont les premiers épisodes inspirés de films d’horreur révèlent des similarités avec l’Unité 731 : expérimentations sur des humains, laboratoires secrets, recherche militaire…

Hautes responsabilités

Selon quelques historiens, l’empereur Hirohito, passionné de sciences, aurait été au courant de l’existence du laboratoire et de ses objectifs.
Si le docteur Josef Mengele est assez connu en Europe pour ses expériences à Auschwitz, le médecin général Shiro Ishii qui commanda l’unité 731 reste assez peu connu. Il est capturé par les Américains à la fin de la guerre. Ce serait sur ordre du Général MacArthur qu’un accord secret est passé entre les américains et les dirigeants du laboratoire : l’immunité en échange des résultats des expériences menées à Harbin pendant près de dix ans.
Seule une poignée de scientifiques faits prisonniers par l’armée russe ont été jugés lors d’un procès en 1947.
Shiro Ishii finit sa vie au Japon, à la tête d’une pension de famille, à l’âge de 67 ans.

Iconographie

Webographie

  1. wikipedia (Unité 731)
  2. wikipedia (Shiro Ishii)
  3. youtube (Kizu les fantomes de l’unité 731, documentaire de Serge Viallet)

Bibliographie

  1. Rachel Pawlowicz et Walter E. Grunden, Teaching Atrocities: The Holocaust and Unit 731 in the Secondary School Curriculum , Vol. 48, No. 2 (Fevrier 2015), pp. 271-294 .
  2. Jean-Louis Margolin, L’armée de l’Empereur, violences et crimes du Japon en guerre (1937-1945), Ed. Armand Colin, 2007, 480p.

Musique

Sonate pour flûte (Basson et clavecin) de Johan Henrik Freithof interprété par Robert Rønnes