Retour

épisode 19

des tas de cailloux

Iran, 2000

publié le 19 juin 2017

compléments

Consciences collectives

Quand elle doit châtier quelqu’un, la foule fait avec ce qu’elle a : un bout de corde, quelques cailloux…
Les quelques peines appliquées collectivement ne sont pas si nombreuses, après tout même avec le lynchage il faut bien qu’une personne passe la corde au cou du condamné. La lapidation a cet avantage qu’il faut plusieurs pierres pour tuer. Parmi ceux qui ont lancé ces pierres, aucun ne se sentira personnellement coupable de la mort. C’est la méthode utilisée aussi pour alléger les consciences dans les pelotons d’exécution : toutes les armes sont chargées à balle réelle sauf une qui est chargée à blanc. Chaque soldat du peloton a donc toujours la possibilité de croire qu’il n’a pas contribué à la mort de la personne exécutée.

Lapidations bibliques

Le livre saint des chrétiens et des juifs n’est pas en reste en ce qui concerne les châtiments. Le Lévitique en particulier, troisième des cinq livres du Pentateuque, est explicite en la matière. Quelques extraits :

Si un homme quelconque maudit son père ou sa mère, il sera puni de mort ; il a maudit son père ou sa mère : son sang retombera sur lui.
Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s’il commet un adultère avec la femme de son prochain, l’homme et la femme adultères seront punis de mort.
Si un homme prend pour femmes la fille et la mère, c’est un crime : on les brûlera au feu, lui et elles, afin que ce crime n’existe pas au milieu de vous.
Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort ; on les lapidera : leur sang retombera sur eux…

 

Les pays qui lapident

La lapidation est encore prévue dans l’éventail des châtiments de quelques pays dans le monde : Nigeria, Soudan, Yémen, Pakistan… Mais tout cela est compliqué : entre les pays qui prévoient la peine mais ne l’appliquent jamais, les pays qui ne l’ont pas dans leur arsenal judiciaire national mais où elle est appliquée dans certaines législations provinciales, les pays où la lapidation est illégale mais parfois pratiquée…
La plupart du temps, la lapidation est une interprétation traditionalistes et islamiste de la charia (chemin pour respecter la loi de Dieu) bien que rien dans le livre saint du Coran n’en fasse mention contrairement à la Bible ou la Torah. Il semble qu’elle soit déduite des récits de la vie du prophète. Il n’y a encore qu’en Iran où la peine est officielle et encore appliquée.

Iconographie

Webographie

  1. wikipedia (Lapidation)

Bibliographie

  1. Martin Monestier, Peines de mort, Paris, Le cherche midi, 2004, 300p.

Musique

Concerto pour deux flûtes d’Antonio Vivaldi interprété par l’Orchestra Gli Armonici